Vous êtes ici : Accueil > CESC > Citoyenneté > "Avoir un pépin" : question de climat scolaire...
Publié : 16 juin 2014

"Avoir un pépin" : question de climat scolaire...

Panorama du hall

Pour un bon climat scolaire, plusieurs actions sont menées dans l’établissement par les membres du CESC : Mme Biard, Mme Delaporte, Mme Zwaenepoel, Mme Delabranche, Mme Ban

- la lutte contre les incivilités
- l’exposition "avoir un pépin" détaillée ci-dessous

Présentation de l’exposition :
- les parapluies illustrant les pépins et les symboles de protection
- le mobile nuage - goutte traduit les émotions et le ressenti des élèves tels qu’ils les ont formulés
- le mobile nuage - soleil traduit l’écrit de l’élève et le conseil qu’il donne

Accueil des CM2 le 16 Juin 2014
Ballustrade 1

Le projet s’articule suivant deux pôles : une production écrite et une création artistique.

Lorsque des élèves ont été les victimes, les témoins, les confidents ou les auteurs d’actes de violence et d’incivilité produits dans le Collège ou à ses abords, ils rempliront une fiche type anonyme dont le recueil sera assuré par La Conseillère principale d’éducation du Collège. La fiche permettra d’analyser les situations : les rédacteurs seront impliqués dans une réflexion afin d’établir les degrés de perception des faits relatés (charge émotionnelle et impact sur la personne) et de les caractériser (acteurs, victimes, contexte, etc.). Des notions comme les relations entre individus, l’insécurité, l’agressivité, la sanction seront également abordées à partir des réalités exposées.

Ballustrade 2

L’objectif de ce travail est de définir le « climat scolaire » pour l’illustrer tel le « bulletin météo » via une exposition. Cette dernière présentera les écrits bruts (anonymes) recueillis par la CPE, un résumé des réflexions engagées, des affiches créées par deux classes de 6e en cours de techniques documentaires et dispensera une information claire sur les services ressources et d’aide (au Collège et à l’extérieur/n°verts). En fin d’année scolaire, des élèves de 6e présenteront l’exposition aux élèves de CM2 des écoles primaires du secteur.

Vue d’ensemble
Parasols

C’est de là qu’est venue l’idée d’établir un parallèle avec le « temps qu’il fait » : lorsqu’il y a une perturbation, lorsqu’il pleut, nous nous abritons. La symbolique du parapluie s’est ainsi imposée. La démarche artistique et le travail plastique sont réalisés en collaboration avec le professeur d’Arts Plastiques. Ils s’incluent dans le programme de « La classe de sixième (qui est) consacrée à des investigations multiples invitant toutes à établir une relation sensible aux objets, par leur fabrication, leur représentation, et leur mise en espace (…) L’objet et les réalisations plastiques. A partir de fabrications, de détournements et de représentations en deux et trois dimensions, les questions sont à travailler à des fins narratives, symboliques, poétiques, sensibles et imaginaires. » (BO n° 6 du 28 août 2008)

Des mots sur la 6e